La période des fêtes amène son lot de dérangements dans la vie de nos enfants. Ils rencontrent une multitude de personnes (parfois nouvelles), leur horaire est chamboulé, l’excitation est à son maximum, il y a beaucoup de bruit, ils sont stimulés et sollicités de partout, certains ont aussi des petites peurs (les lutins, le père Noël, Rudolph!?!). Du coup, on leur demande d’être patients et de bonne humeur malgré tout. Ce n’est pas simple pour un jeune enfant de gérer ses émotions et puis c’est tout à fait normal qu’il soit un peu déstabilisé.

En lien avec sa campagne gérer ses émotions, ça s’apprend, Naître et grandir nous offre quelques trucs pour passer au travers des fêtes de façon harmonieuse (ou sans trop de crises de bacon).

Pour le souper des fêtes: 

  • Commencez par préparer votre enfant à tout ce qui s’en vient. Qui va être présent? Qu’est-ce qu’on va manger? À quel endroit allons-nous?
  • Donnez-lui une collation nourrissante pour l’aider à patienter jusqu’au repas.

Pendant le souper, il est important d’interpréter correctement les signes d’impatience manifestés par notre enfant en prenant en compte son âge et de tous les facteurs qui peuvent influencer son comportement pour choisir la façon adéquate d’y répondre.

  • Permettez à votre enfant de sortir de table pour jouer à proximité et de revenir lorsqu’il a faim. Les repas peuvent parfois être très longs même pour un adulte. Mettez-vous à sa place.
  • Installez des jouets, des cahiers de dessins ou d’autres choses avec lesquels il aime s’amuser pas trop loin de la table pour qu’il soit possible pour vous de le superviser à distance et d’interagir avec lui au besoin.

Pour aider votre enfant en cas de crise:

  • Proposez à votre enfant d’aller dans un coin tranquille où il peut se calmer loin des autres, mais où il sait qu’il n’est pas entièrement seul.
  • Aidez-le à maîtriser ses émotions en lui apprenant à respirer profondément et à penser à des choses agréables.
  • Essayez de le calmer en faisant progressivement évoluer la situation vers quelque chose de plus favorable, par exemple en l’emmenant en promenade ou en lui donnant des câlins pendant qu’il regarde la télé.
  • Encouragez les activités physiques favorables et amusantes, comme sauter sur des coussins pour permettre aux sentiments intenses de se libérer.
  • Montrez-lui que vous êtes capable de maîtriser vos émotions; dites, devant votre enfant, des choses comme : « Je suis sûre de m’en sortir si je prends le temps d’y réfléchir. »

Je vous souhaite de passer un merveilleux temps des fêtes dans la bonne humeur et d’avoir à appliquer le moins possible les conseils de gestion de crises.

Découvrez plus de trucs et astuces sur Naitreetgrandir.com

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.