Avoir sa fête… en même temps qu’une fête!

0

Si vous être comme moi et que vous avez le pire timing pour accoucher, vous vous posez sans doute des questions pour l’anniversaire de vos cocos. En plus d’avoir deux enfants nés à 3 jours d’intervalle en mai et deux à quelques jours en décembre, ma troisième a décidé de se pointer le bout du nez l’avant-veille de Noël. C’est compliqué de célébrer son anniversaire et faire en sorte que Noël ne prenne pas toute la place. On a essayé diverses formules; devancer la date du party, faire ça dans un endroit spécial, mettre beaucoup de décorations, certains suggèrent aussi de ne pas monter le sapin d’avance… Dans notre belle équipe de Marginale et heureuse, nous avons deux filles qui ont des dates de fête poches intéressantes. Voici ce qu’elles avaient à dire sur le sujet:

Sabrina… la petite Valentine!

Je suis née un 14 février et lorsque j’étais enfant, je n’ai pas senti de différence étant donné que les relations amoureuses à 6-7 ans ce n’est pas sérieux. À cet âge, nos amies n’ont pas de chum et si elles en ont, à l’exception du courrier du cœur à l’école, il ne se passe pas beaucoup de choses. Je me rappelle bien par contre de la déception qui m’envahissait chaque année lorsque je me rendais compte que je retournais bredouille chez moi. Aucun admirateur secret ni pour ma fête ni pour la Saint-Valentin. Je n’avais pas de deuxième chance au courant de l’année pour me sentir spéciale dans les yeux de mon  »kick » lors d’une journée pour moi. Heureusement que ma mère était très enveloppante et qu’elle décorait beaucoup à la maison pour mon anniversaire, je soupçonne que son comportement m’a beaucoup aidée à ne pas relier mon anniversaire avec la déception. Adolescente, je n’ai pas beaucoup de souvenirs, à l’exception de celui de mes 12 ans. J’ai fêté mon anniversaire à jouer au ping-pong chez mon meilleur ami et avec ma meilleure amie, tout en engloutissant plusieurs palettes de chocolats du Dollorama. Le gros trip quoi !

Avoir sa fête à la Saint-Valentin ça n’a pas changé pas ma vie sauf que : lorsque quelqu’un me souhaite bonne fête je réponds « Merci et joyeuse Saint-Valentin! » lorsque quelqu’un me fait une attention particulière à ma fête et qu’il ne fait pas partie de ma famille j’ai la sensation de me faire caresser le cœur comme on caresse un chaton. Lorsque le Dollarama remplit son allée d’amour, l’envie d’y gambader me ronge par en dedans et lors du matin de la Saint-Valentin, je fais des cœurs avec toutes les aliments possibles pour le déjeuner et j’abuse du chocolat !

Marie-Noelle… le dernier bébé de l’année!

Lorsque j’étais petite, j’ai vécu quelques déceptions en lien avec mon anniversaire. C’est que, je suis née un 31 décembre! Ma fête ne pouvait jamais être en même temps que ma VRAIE fête. Souvent, je n’avais pas de carte signée par les élèves de ma classe (comme presque tous ceux qui ont leur fête pendant l’été d’ailleurs, alors je compatis). J’avais peu de téléphones de la part de mes amies également.

Je voyais également du positif; j’avais BEAUCOUP de cadeaux! Pendant 2 semaines là, je nageais dans mes cadeaux de Noël et de fête! Puis, comme il y avait parfois des soupers de Noël proche de ma journée de fête, je recevais des cadeaux de gens qui ne m’en auraient pas nécessairement fait dans d’autres conditions (je sais ça parce qu’ils n’en faisaient pas à ma soeur :S).

Le seul petit côté plus plate que je vois, aujourd’hui, est similaire à Sabrina. Ma fête, ce n’est pas que ma fête, c’est Bonne fête et bonne année! Ce à quoi je ne peux dire que merci, hein? Je dois dire, Bonne année à toi aussi!. Ma fête n’est pas un moment unique et magique…

Avez-vous votre anniversaire en même temps qu’une fête? Comment vivez-vous ça?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.