Couple : pour ou contre un compte conjoint

0
compte conjoint

Par Staci Coulson.

Un compte conjoint est un compte bancaire détenu à parts égales par deux personnes (ou plus). À l’ouverture du compte, les titulaires doivent décider si les transactions effectuées sur le compte nécessitent le consentement d’une seule ou des deux parties. Un outil pratique qui facilite de bien des façons la gestion des finances familiales. Cependant, avant de choisir d’ouvrir un compte conjoint, il faut se poser les bonnes questions, car cet outil peut vite se transformer en source de conflits. Voici un petit article pour vous aider à peser le pour et le contre.

Pour
Les cotitulaires décident d’un commun accord le but et l’utilisation des fonds qui seront déposés dans ce compte. Ils disposent donc d’un revenu commun et il devient plus facile de gérer les finances en couple.

Un compte conjoint peut aussi faciliter l’épargne commune. Que vous ayez des projets immobiliers, de voyages ou autre, il sera plus facile de réunir les montants nécessaires à deux dans un compte épargne conjoint.

Les fonds disponibles sur le compte conjoint sont accessibles facilement par les cotitulaires. En effet, chacun peut effectuer les transactions souhaitées sans nécessairement avoir besoin du consentement de l’autre que ce soit pour un retrait, virement, dépôt ou autre. De la même façon, chacun a accès aux relevés de transactions. Votre conjoint ne pourra donc vous cacher aucune transaction.

Finalement, un compte conjoint peut s’avérer utile si on a de la difficulté à gérer son argent. La gestion du compte pouvant s’effectuer par la personne qui a le plus de facilité à gérer ses finances.

Contre
Malheureusement, certains avantages peuvent se transformer en inconvénients.

En effet, avec un compte conjoint, vous êtes responsables à parts égales des transactions réalisées sur ce compte. Aussi, si votre partenaire retire ou dépense de l’argent pour une raison que vous n’approuvez pas, il vous sera difficile de récupérer cette somme d’argent.

De même, si votre conjoint commence à accumuler les dettes avec ce compte, jusqu’à la moitié des fonds disponibles peuvent être utilisés pour régler cette dette et ce peu importe la part des fonds que vous avez investis dans le compte.

Un compte conjoint peut aussi devenir source de conflit en cas de divorce, séparation ou décès du conjoint.

Par exemple, en cas de divorce votre ex-conjoint peut décider de vider le compte commun sans avoir besoin de votre accord. Vous vous retrouveriez à court d’argent et il faudra entreprendre de longues et coûteuses démarches pour récupérer votre part. Si vous êtes dans une telle situation, parlez-en à votre avocat en divorce.

De la même façon, en cas de décès d’un des conjoints, si le compte-conjoint est au Québec, ce dernier sera totalement bloqué jusqu’au moment de la liquidation de la succession du défunt. Certains fonds seront tout de même mis à votre disposition pour payer les frais funéraires par exemple.

Conclusion
Même si au début d’une relation la question d’un compte conjoint ne se pose pas nécessairement, avec le temps, il devient une option à envisager pour faciliter la gestion de vos finances. Cependant, posez-vous les bonnes questions avant de vous lancer. La confiance entre les cotitulaires et l’élément de base du bon fonctionnement d’un compte-conjoint, alors en cas de doute mieux vaut ne pas se lancer.

À propos

Jeune entrepreneure en freelance, Staci se spécialise en marketing numérique et de contenu. Passionnée de web et d’écriture elle adore découvrir de nouveaux blogues et apporter sa pierre à l’édifice. Hormis son rôle de maman, la cuisine et la décoration intérieure font aussi partie de ses passions. Dans le cadre de sa jeune carrière, elle a souvent la chance de rencontrer différents experts qui adorent transmettre leur savoir. Expertise qu’elle se fait un plaisir de partager avec nous.

(Photo: Source)

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.