Récemment, je me suis départie de presque tous mes porte-bébés. Parce que je n’ai plus ça, moi, des bébés! Mes garçons peuvent bien entendu encore être portés, ils pèsent à peine 40lb, mais pour une question de confort, je ne peux plus les porter avec n’importe quel porte-bébé. Même si j’aimais beaucoup mes porte-bébés, je savais qu’ils seraient beaucoup plus utiles dans d’autres familles. Certains sont partis chez des copines qui venaient d’avoir un petit bébé. (Je vais les revoir :D) Ceux qui n’ont pas trouvé preneur dans mon réseau immédiat sont allés sur Kijiji.

J’ai entre autres laissé partir une belle écharpe pour la moitié de sa valeur. Quand l’acheteuse est arrivée, elle était vraiment heureuse. Elle m’a remerciée d’avoir mis un prix de vente abordable et m’a expliqué pourquoi ça l’aiderait dans son quotidien. Tsé, ce n’était pas vraiment de mes affaires tout ça. Elle aurait pu payer et s’en aller, mais je pense qu’elle comprenait que quand on aime beaucoup porter, ça peut faire un pincement au coeur de voir partir nos porte-bébés. Elle m’a « rassurée » en me disant que le porte-bébé serait aimé et utilisé. Qu’il apporterait un « plus » dans sa famille, comme il en avait apporté dans la mienne. Après cette vente, je me sentais bien. Oui, j’étais heureuse d’avoir fait de la place dans la maison et d’avoir en plus gagné des sous, mais j’avais aussi l’impression que cet objet qui avait pour moi une valeur sentimentale était maintenant entre de bonnes mains!

Je ne vends pas toutes mes affaires de bébés sur Kijiji. J’en donne vraiment beaucoup à un organisme près de chez moi. Puis j’en ai donné et vendu plusieurs à des amies qui attendaient leur premier bébé quand j’ai quitté la Mauricie. Pour le reste, cependant, j’aime bien passer par Kijiji et vendre à une famille de ma région.

L’économie de seconde main est d’ailleurs de plus en plus populaire au Canada et la catégorie « Vêtements et accessoires pour bébé » est la troisième en importance selon la version 2017 de L’Indice Kijiji de l’économie de seconde main. Ce rapport indique également que 1,9 milliard de biens ont eu une seconde vie de 2016! C’est 30,4 millions de biens échangés de plus qu’en 2015 et ça totalise 29 milliards! Imaginez ce que ça peut représenter en terme d’économies pour les acheteurs! En gros, l’économie de seconde main est tendance!!!

Et est-ce que les économies sont réelles?

Je sais qu’il y a quelques exceptions; certains objets prennent de la valeur avec le temps et non le contraire. Cependant, pour s’équiper pour bébé, pour trouver des jouets pour les enfants ou bien de l’équipement comme des vélos, par exemple, ça vaut vraiment la peine de regarder dans l’usagé. J’ai appris dans le rapport nommé plus haut qu’: « en moyenne, les consommateurs ont réalisé des gains de 1037$ en vendant des biens d’occasion l’an dernier et ont fait des économies moyennes de 843$ en achetant de seconde main. Pour 53% des acheteurs de seconde main, l’argent économisé par l’acquisition de biens d’occasion au lieu du neuf, est utilisé pour faire des achats quotidiens tels que l’essence, l’épicerie, ou pour payer le loyer. »

L’économie de seconde main pour…

Économiser sur nos achats, ça se prend bien!

Avoir la possibilité de gagner des sous en vendant ce qui ne nous est plus utile aussi!

Et dans mon cas, savoir que ce qui me rendait heureuse pourra rendre d’autres personnes heureuses!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.