choix de vie atypiques

Avez-vous déjà ressenti une certaine pression parce que votre parcours de vie ne semblait pas idéal aux yeux de certains? Moi, oui. Pour certaines personnes, il semble plus intéressant de savoir où nous en sommes dans les « étapes de notre vie » que de savoir si nous sommes heureux dans la vie que nous avons choisie. Et parlant de bonheur, j’ai envie de vous partager 3 parcours de vie moins traditionnels, mais certainement pas moins inspirants, au contraire. Je vous présente trois histoires avec des choix de vie atypiques: celle de Lucie, celle de Valérie et celle de Marie-Noëlle.

Les choix de vie atypiques de Lucie

J’ai maintenant 40 ans. Je ne les sens pas et on dit que je ne les fais pas non plus. Je suis dans une période tournante de ma vie, car j’ai eu beaucoup de remises en question dernièrement.

Il y aura bientôt 5 mois, ma mère est décédée, et ça, je ne l’attendais pas à ce moment-ci dans mon parcours de vie. Ce drame a entraîné plusieurs changements (positifs). J’ai quitté mon emploi que j’occupais depuis 13 ans pour me consacrer à mes passions ; la couture, le jardinage, la fabrication de produits naturels, l’artisanat… Je ressens le besoin de me sentir libre et de faire des choses pour les bonnes raisons maintenant. J’ai toujours travaillé. La pression, la routine, les responsabilités, les horaires, etc. Est-ce que cela m’apportait du bonheur? Le bonheur dont moi j’ai besoin? Je n’ai pas envie de me sacrifier jusqu’à 65 ans pour ensuite commencer à vivre librement. J’ai pris la décision de faire ce qui me fait vibrer toute ma vie et pas seulement pendant la retraite.Pelle - choix de vie atypiques

Je partage ma vie avec un artiste depuis 12 ans et chaque jour, ma vision de la vie et des standards que la société nous propose change. Cet être extraordinaire me permet de voir la beauté dans toutes les choses qui nous entourent. C’est certain qu’au début de notre relation, ce n’était pas facile avec les proches, car être artiste, pour certains, ce n’est pas un vrai travail. Par contre, c’est une vraie vie, une belle vie et c’est celle que j’ai choisie!

Les choix de vie atypiques de Valérie

Au secondaire, mon parcours était déjà bien implanté en moi: j’irais étudier dans le domaine animal! Pendant mes études, j’ai rencontré mon conjoint actuel et comme je m’étais fait mettre à la porte de mon travail, je suis rapidement retombé sur mes pieds en donnant naissance à ma propre compagnie dans le domaine animalier. Après 4 ans de relation, je me suis sentie prête pour fonder ma famille.1, 2 et finalement 3 garçons pleins de vie font partie de mon quotidien!

Ce que je n’avais pas prévu arriva, bien malgré moi, car le monde animal était toute ma vie. J’ai dû mettre de côté mon entreprise, car être travailleuse autonome et s’occuper de 3 jeunes enfants à la maison relevait d’un défi très exigeant pour moi. Je suis donc devenue maman à la maison. Ce « poste »  très demandant physiquement et émotionnellement, m’a amené à me dépasser davantage et m’a ouvert les yeux sur mes propres capacités. Moi qui croyais me contenter du domaine animal qui m’animait auparavant , j’ai découvert d’autres centres d’intérêt. Cette nouvelle réalité me permet également de m’impliquer bénévolement pour l’école de mon plus vieux, ce qui par le fait même, démontre à mon fils que j’ai un intérêt envers son éducation.

Ce n’est pas parce que je ne vais pas travailler à l’extérieur de la maison que je n’ai pas de grands projets pour les années qui suivront. J’ai choisi de rester à la maison afin d’être présente pour la petite enfance de mes enfants, mais j’accueille surtout toutes les expériences possibles afin d’enrichir ma perception, ma logique et mon intelligence émotionnelle. Ce sont des richesses qui ne s’achètent pas et de l’or pour le restant de ma vie.

Les choix de vie atypiques de Marie-Noëlle

J’ai eu un parcours vraiment traditionnel en « début de vie ». J’étais de celles qui n’ont pas besoin d’ouvrir leurs livres pour réussir à l’école. Puis, j’ai pogné un mur à l’Université! J’ai tout lâché après ma première année (premier échec scolaire à vie, je capotais!). J’ai rempli un sac de vêtements et j’ai conduit ma petite voiture jusqu’en Alberta. Je voulais apprendre l’anglais (parce que même si je me débrouillais très bien en situation d’examen, je ne parlais pas un mot d’anglais!). Je suis finalement restée 3 ans après avoir obtenu un bon emploi en lien avec mes études collégiales. J’ai ENFIN appris l’anglais parce qu’en situation d’immersion, éventuellement, on n’a pas vraiment le choix. Puis je suis revenue au Québec pour poursuivre mes études.

Après une session, j’ai réalisé que le domaine de l’éducation, ce n’était probablement pas pour moi. Je voulais approfondir la matière, mais je n’avais pas vraiment d’intérêt à gérer une classe.

Bien décidée à obtenir un diplôme universitaire, je me suis trouvé un programme qui était une suite (presque) logique à mon cours collégial. Ce que je n’avais pas prévu, c’était l’arrivée de mon premier garçon! Après sa naissance, j’ai quand même voulu finir mon programme d’études, mais je savais que je n’irais pas travailler une fois diplômée; du moins pas pour quelques années. L’arrivée de mon garçon m’a changée. Je me sentais investie d’une mission; veiller à son bien-être. De très près! Ne manquer aucune « grande étape » dans sa vie. Être celle qui entend ses premiers mots, être celle qui le voit faire ses premiers pas.

Après 3 années à travailler (beaucoup trop), 3 autres années à étudier et avoir 2 emplois à temps partiel pour payer mes études, je voulais une vie beaucoup plus tranquille. Je suis devenue maman à la maison; malgré mes études, malgré une expérience professionnelle qui faisait en sorte que je pouvais facilement me trouver un bon emploi dans mon domaine. Je me divertissais en remplissant les pages d’un blogue qui est maintenant devenu mon travail. Puis être à la maison « les premières années de vie » s’est transformé en homeschooling.

C’est certainement la plus grande décision que j’ai eu à prendre et je ne pourrais jamais la regretter.

Avez-vous également fait des choix de vie atypiques?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.