#30joursAEF / #30joursunschooling

Depuis le 1er novembre, je partage des photos de notre quotidien en famille sur Instagram et ma page Facebook avec les mots-clics #30joursAEF / #30joursunschooling. La semaine dernière, je vous ai également partagé un article coécrit avec mon amie Julie et publié sur notre blogue Mamans Zen. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, c’était un sujet que j’évitais d’aborder sur Marginale et heureuse: l’instruction en famille, les apprentissages libres… le fait qu’il y a des alternatives à l’école traditionnelle. J’avais peur de me faire lancer des roches, de me faire traiter d’irresponsable aussi. De mauvaise mère, même. Alors pourquoi participer à ce défi? M’exposer à ce point?

Parce qu’il faut en parler

J’ai décidé il y a quelques mois qu’au lieu de me cacher, je devais au contraire parler de notre réalité familiale. J’ai réalisé que je pouvais utiliser ma tribune pour faire connaître l’instruction en famille. Pas pour convaincre personne là, juste pour dire: hey! ça existe! Je sais par expérience que lorsqu’un parent annonce à ses amis et à sa famille que ses enfants ne fréquenteront pas l’école, les premiers réflexes sont:

Puis je sais que ces réactions sont basées sur un manque de connaissance sur le sujet, mais aussi sur le fait que lorsque les médias parlent des enfants qui ne vont pas à l’école, ils parlent de ceux qui sont coupés de la réalité, de ceux qui sont, aux yeux de la loi, en situation de négligence parentale. Les médias n’attirent pas les clics avec les familles ordinaires qui font l’école à la maison alors ils n’en parlent pas souvent. Ce choix est également parfois perçu comme étant une critique envers notre système scolaire actuel et ça peut vexer des gens, mais ce n’est pas toujours le cas (les raisons sont tellement variées!). J’ai donc décidé au printemps dernier d’aborder plus régulièrement 2 sujets que je trouvais délicats (qui pouvaient attirer la grogne) mais qui sont importants pour moi et l’instruction en famille était l’un de ces sujets.

Parce qu’il faut le montrer

Le défi photo #30joursAEF / #30joursunschooling apporte une dimension additionnelle, un petit côté visuel. Il vient montrer en photo le quotidien de plusieurs familles québécoises qui ont choisi de donner une éducation différente à leurs enfants. Oui, les enfants vont apprendre à lire, écrire, compter. Ils sortent faire des activités, visiter des musées, voir des amis. Ils font des projets scientifiques, apprennent la géographie. Vous voulez le voir? Faites le tour des réseaux sociaux et cherchez ces mots-clics! On dit souvent qu’une image vaut mille mots!

Parce que ça fait partie de mon quotidien

Une autre bonne raison pour moi de participer à ce défi, c’est que ça fait partie de moi, de mon quotidien. Sur le compte Instagram de Marginale et heureuse, je partage des photos en lien avec nos articles et les événements auxquels les différentes collaboratrices et moi assistons. Cependant, sur mon compte Instagram personnel, je partage mon quotidien, mes petits plaisirs, des repas, des sorties… J’aimais l’idée de partager une photo par jour en lien avec les apprentissages en famille. Je n’y pense pas souvent parce que c’est juste « ben normal » pour moi, mais avec ce défi, je réalise que ce n’est pas « ben normal » pour tout le monde.

Je vous invite à regarder mes photos sur Instagram ou sur Facebook. Puis cliquez sur les mots-clics #30joursAEF / #30joursunschooling et regardez aussi ce que les autres familles font!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.