personne intense

Je suis une extravertie, impulsive, vivante, crue et divertissante. Cependant, je n’ai pas souvent la chance d’être moi-même à 100 %. Je suis une personne intense: je ressens intensément tout ce qui m’entoure, extériorise beaucoup trop mes émotions et je dois sans cesse peser sur la pédale pour me calmer sinon j’effraie les gens. Je le sais parce que ça aussi, je le ressens. C’est comme si j’étais animatrice d’une foule et que personne ne participait.

Mes émotions me font vivre des montagnes russes en permanence alors c’est parfois difficile de les canaliser. Je m’emballe rapidement à la venue de tous les bonheurs de la vie; quand je croise quelqu’un que j’apprécie, quand je vois le soleil briller ou quand les gens applaudissent, mais j’ai aussi tendance à vivre les émotions négatives intensément. Le pire là-dedans c’est que je suis toujours partante pour vivre des situations qui m’exposent à vivre d’autres émotions fortes. C’est comme si je n’en avais jamais assez. C’est un jeu dangereux parce qu’on peut facilement se mettre à risque, repousser ses limites ce n’est pas toujours beau quand on ne sait pas quand s’arrêter. J’ai un feu en moi que je ne cesse de nourrir, mais j’oublie trop souvent que ça peut me brûler aussi.

J’ai réalisé avec le temps qu’inconsciemment, je m’étais trouvé des « solutions » pour me calmer. J’ai de bonnes idées qui me font du bien, par exemple, écouter mes chansons fétiches en boucle parce que quand je les écoute, le temps s’arrête. Je vis chaque note jusqu’au plus profond de mon être et je me sens en transe. Il y a cependant d’autres solutions qui sont moins efficaces comme quand je dévore n’importe quoi pour me défoncer l’estomac.

Je sais que c’est difficile à comprendre pour certains, il n’y a rien de logique là-dedans non plus. C’est d’ailleurs la raison première qui explique que je suis plutôt solitaire. C’est bien triste parce que j’adore les gens, mais j’ai appris à m’y faire. Cependant, je me considère très chanceuse d’être dans cette génération qui accepte de plus en plus l’individualité de chaque personne et j’ai hâte que le courant soit davantage répandu pour que les gens se censurent moins. Et je m’inclus là-dedans parce que censurer sa vraie nature, c’est de vouloir quelque chose qu’on ne se permet pas à soi-même.

Avez-vous vous déjà eu l’impression d’être « too much »?

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.