Quotidien

Qui a dit que le tourisme religieux était mort?

eglise ste-cecile
Église Ste-Cécile, Trois-Rivières

Les différentes formes de tourisme et les raisons qui poussent les gens à voyager sont des sujets qui me fascinent (ai-je mentionné que j’avais choisi tous les optionnels disponibles dans le volet Tourisme lors de mon bac?). Ces raisons qui poussent les gens à voyager sont ce qui va faire que l’économie d’une région est driver ou non par l’industrie touristique… Qui dit industrie touristique, dit souvent argent neuf dans le pays… C’est donc un sujet qui pourrait être pas mal sérieux qui m’inspire aujourd’hui pour ce billet. Fidèle à mes habitudes, je ne ferai pas ça de façon trop sérieuse… je blogue pour le plaisir après tout!

Ce qui m’inspire ce billet?

La Neuvaine de l’Assomption au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap (maintenant Festival de l’Assomption) qui se déroule du 7 au 15 août (avec un peak les 14 et 15) et qui attire des pèlerins du Canada et des États-Unis par milliers (Tourisme Trois-Rivières parle de 40 000 personnes!). Pendant 2 nuits, plusieurs de ces visiteurs, venus ici par conviction religieuse, doivent se loger et se nourrir.

On pourrait pourtant penser qu’avec la baisse de popularité de la religion au Québec, le tourisme religieux disparaît lui aussi. Mais non, le tourisme religieux est encore bel et bien populaire comme en témoignent les articles suivants:

Dans Le Soleil – Tourisme religieux: les sanctuaires s’unissent pour faire encore mieux

Sur Canoe.ca – Le tourisme religieux, une tendance « in »… au Québec

Sur le Réseau de veille en tourisme – Le potentiel de croissance du tourisme religieux en Amérique du Nord

Le tourisme religieux, c’est quoi?

Dans les différents écrits, on peut retrouver le tourisme religieux seul ou en association avec le tourisme culturel et/ou patrimonial (parce que de toute évidence, la religion FAIT partie de la culture et du patrimoine d’un peuple). Peu importe son nom,  au final, on en comprend qu’il s’agit d’une forme de tourisme qui met en « vedette » les lieux sacrés d’une religion ainsi que tout autre artéfact qui y est rattaché.

Bon, maintenant, on fait quoi avec ça?

On peut, entres autres, cesser de bouder les attraits touristiques qui visent la clientèle du tourisme religieux… on pourrait nous aussi avoir de l’intérêt pour plusieurs raisons: la religion a forgé notre culture telle qu’on la connait, plusieurs de ces attraits sont historiques, ils sont souvent très intéressant au niveau architectural!
Ici même, en Mauricie, plusieurs attraits touristiques associés au tourisme religieux peuvent être visités! Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap en est l’un d’eux… Mais en voici quelques autres:

  • Église Notre-Dame-de-la-Présentation où vous pouvez admirer le dernier grand projet d‘Ozias Leduc;
  • Église St-François-Xavier de Batiscan qui est l’une des plus vieilles églises en plâtre encore existantes au Québec;
  • le Vieux Presbytère de Batiscan qui présente des expositions muséales;
  • le Séminaire St-Joseph présente régulièrement des expositions à caractère religieux;
  • le Musée des Ursulines à Trois-Rivières où l’on peut visiter l’ancien pensionnat et la chapelle et qui présente, jusqu’en février 2012, l’exposition « Un pied devant l’autre », mettant en vedette les chaussures;
  • le Musée des religions à Nicolet où l’on peut voir, dans le moment, Tabarnak, l’expo qui jure et Colle, Papier, Ciseaux (indice sur cette exposition: Claude Lafortune, Parcelle de Soleil…).

Le tourisme religieux est donc bel et bien vivant, même ici en Mauricie. Maintenant, peu importe nos croyances, il peut être très intéressant de profiter des beaux attraits qui se trouvent autour de nous, pour en apprendre plus sur nous-mêmes et notre histoire!

Marie

Marie blogue depuis plus de 10 ans pour partager son quotidien, ses coups de coeur et de délicieuses recettes. Elle est maman de 2 garçons, travaille de la maison et adore élaborer de nouvelles recettes!

Articles recommandés

2 Comments

  1. En France, nous avons Lourdes, qui attire un grand nombre de personnes, mais bien d’autres sanctuaires qui voient défiler les touristes :

    ND de la Salette, par exemple, ou ND du Laus, les deux vers Gap, ou la Sainte-Baume pas loin de Marseille. Et l’hébergement monacal a le vent en poupe.

    Dans un autre registre, Taizé se transforme tous les étés en camps de vacances pour jeunes chrétiens, dans une ambiance bonne enfant.

    Je pourrais aussi citer les lieux qui attirent pour leurs atouts architecturaux : Mont Saint Michel, ND de Paris, Cathédrale d’Albi, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *