« L’affaire » Fred Pellerin

Partagez!
sophie moisan fred pellerin
Oeuvre de Sophie Moisan

Avez-vous entendu parler de l’affaire Fred Pellerin? En fait, je devrais sûrement dire l’affaire Denis Nadeau, mais Denis Nadeau n’étant pas connu, c’est plus difficile de se servir de son nom pour parler de cette affaire.

L’affaire en question est que Denis Nadeau est fâché et il a décidé de s’exprimer… dans les médias. Parce qu’il faut le dire, si ce n’était pas de son insatisfaction, il n’y en aurait pas « d’affaire ». M. Nadeau est un sculpteur de Lanaudière qui a contacté Fred Pellerin dans le but d’une collaboration à un projet. Le conteur de St-Élie-de-Caxton n’avait pas de temps / d’intérêt (on se fout de sa raison) envers le projet du sculpteur: il déclina l’invitation. M. Nadeau est tout de même allé de l’avant avec son projet et reprit contact avec Fred Pellerin, car des gens étaient intéressés à acheter son oeuvre. Pour 15 000 $. Le Caxtonien refuse de nouveau. Est-ce qu’on peut le blâmer?

Je ne mets pas du tout en doute le talent ou les bonnes intentions de Denis Nadeau. Peut-être s’y est-il mal pris avec Fred Pellerin. Peut-être aurait-il dû abandonner son idée dès le premier refus.  Personne n’aime être mis devant les faits accomplis. C’est trop obligeant…

Dans un article paru dans Le Nouvelliste le 13 août dernier, les commentaires d’autres artistes semblent aller en la faveur de M. Nadeau. On peut lire, entre autres, que Fred Pellerin, étant une personnalité connue, ne devrait pas avoir son mot à dire sur le sujet, car c’est de la publicité pour lui (publicité qui rapporte 15 000 $ à M. Nadeau…). Un autre artiste fait valoir son point de vue en disant qu’il y a une différence entre s’inspirer d’une personne et faire une reproduction… Cependant, l’oeuvre en question n’est ni plus ni moins qu’une reproduction de la pochette de l’album Silence de Fred Pellerin, version sculptée… (Voir image)

Maintenant que Denis Nadeau a porté cette affaire publiquement, je doute que Fred Pellerin accepte d’un jour collaborer avec lui. Too much drama.

Fred Pellerin n’est pourtant pas contre la collaboration avec d’autres artistes. La peintre Sophie Moisan s’est inspirée des contes de Fred Pellerin pour plusieurs de ses oeuvres, avec la permission de ce dernier (et, j’imagine, un contrat officiel). Son exposition, L’accrocheuse de toiles, est inspirée du livre L’arracheuse de temps de Pellerin, publié en 2009, et est tout simplement splendide! Elle pouvait être vue au Musée Pierre-Boucher (Trois-Rivières) en 2010 (c’est là que j’ai eu la chance de voir ces oeuvres) et peut être vue au Centre d’exposition Léo-Ayotte (Shawinigan) jusqu’au 2 octobre 2011.

Vous en pensez quoi de tout ça?

Autrice de l’article : Marie

Marie blogue depuis plus de 10 ans pour partager son quotidien, ses coups de coeur et de délicieuses recettes. Elle est maman de 2 garçons, travaille de la maison et adore élaborer de nouvelles recettes!

1 commentaire sur “« L’affaire » Fred Pellerin

    Mlle Q 2e

    (22 août 2011 - 10:56 )

    Ben voyons…. messemble qu’il a le droit de refuser qu’un artisss se fasse 15 000$ en le représentant. Le pire je trouve, c’est la mauvaise presse qu’il tente de faire, comme si ça l’aiderait à vendre son oeuvre autrement..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *