Être maman à la maison, un choix féministe?

Partagez!

J’ai été exposée à beaucoup de tristesse récemment. La tristesse de mamans qui aimeraient bien rester à la maison, mais dont le conjoint n’est pas en accord avec ce choix. Je ne pensais pas cette situation si fréquente et cela m’a brisé le coeur.

Une maman qui n’a tout simplement pas le désir de rester à la maison sera en paix avec sa décision d’aller travailler. Elle va aller porter ses enfants avec confiance à la garderie le matin. Elle pourra bien dormir la nuit. Elle sera heureuse dans son coeur. Tout ça, c’est important pour son enfant.

Une maman qui n’a vraiment pas les moyens financiers de rester à la maison malgré tous les conseils qu’elle a tenté d’appliquer ira travailler en sachant que c’est la seule façon de mettre du pain et du beurre sur la table de son enfant. Encore une fois, elle sera, somme toute, en paix avec sa décision.

Ce qui me brise le coeur, comme je l’ai déjà dit, ce sont les mamans qui se font mettre des bâtons dans les roues par leur conjoint.

« Il ne veut pas que nous changions notre train de vie. »

« Il ne veut pas le stresse d’être le seul qui rapport l’argent à la maison. »

« Il ne voit pas l’intérêt que je reste à la maison alors que la garderie est là pour s’occuper de nos enfants. »

Autant de raisons ridicules que de mamans tristes…

J’en suis alors venue à la conclusion qu’être une maman à la maison, de nos jours, c’est un choix féministe… Non? Si on s’en tient à une vague définition que le féminisme est un « mouvement politique qui prône l’égalité réelle entre les hommes et les femmes [et qu’il dénonce] toutes les formes de violence exercée contre les femmes dans la vie privée comme dans la vie publique » (source), c’est ce que je peux en déduire… L’égalité réelle, ce n’est pas de toute faire pareil, tout le temps… Une femme a son mot à dire dans l’éducation des enfants, au même titre que son conjoint. Si elle juge que son enfant serait mieux avec elle et que son conjoint n’est pas en accord, elle devrait pouvoir s’attendre à un compromis, non pas juste à devoir renoncer à son désir et aller gagner des sous comme le souhaite son compagnon de vie…
P.S. À toi, Pauline-Jeanne-Jacqueline que je connais qui se dirait: « Mais pourquoi tu parles de moi sur ton blogue? », je tiens à le répéter: ta situation est fréquente. Je ne te vise pas personnellement. Des mamans comme toi, y’en pousse comme de la mauvaise herbe ces temps-ci et je trouve ça triste.

 

Autrice de l’article : Marie

Avatar
Marie blogue depuis 10 ans pour partager son quotidien, ses coups de coeur et de délicieuses recettes. Elle est maman de 2 garçons à défis particuliers qui apprennent librement et passionnément, elle adore élaborer de nouvelles recettes et s'implique pour la cause de l'éducation à domicile au Québec.

1 commentaire sur “Être maman à la maison, un choix féministe?

    Avatar

    Une maman dans la ville

    (17 décembre 2013 - 3:44 )

    Totalement d’accord avec toi, c’est très triste comme situation quand l’homme égoïste (dans ce cas de figure) ne laisse pas le choix à sa compagne de s’occuper de leur(s) enfants. Pourquoi ces hommes font-ils des enfants???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *