5 critères de sélection d’une couche lavable

Partagez!

Je me rappelle quand j’ai dit à mon conjoint que je voulais utiliser des couches lavables. Il était d’accord, mais c’était MON affaire. Je devais les choisir et je serais celle qui les changerait. À part le fait que je savais que je voulais utiliser des couches réutilisables afin de minimiser ma contribution aux déchets qui s’accumulent sur notre planète à une vitesse folle, je ne connaissais rien à rien des couches lavables modernes. Pour moi, une couche lavable, c’était un grand lange, retenu par des épingles à couche, par-dessus lequel on mettait une grande culotte de plastique imperméable blanche. Ça fait déjà presque 4 ans de ça et l’univers des couches lavables que j’ai découvert à l’époque était tout à fait différent de ce à quoi je m’attendais. Ça a beaucoup changé depuis, on en retrouve maintenant dans les magasins grandes surfaces et quelques pharmacies. Toutefois, pour une future maman, la sélection d’une couche lavable peut encore être tout un casse-tête! C’est pour cette raison que j’ai préparé cet article pour donner un petit coup de main pour faire un choix éclairé!criteres-selection-couche-lavable

1) Choisir son type de couche

Il y a plusieurs types de couches lavables et de connaître les grandes lignes de chaque type peut être fort utile afin de choisir la couche qui répond le mieux à nos besoins. Voici un bref descriptif des 3 types de couches lavables les plus populaires.

Lange et couvre-couche : Des couvres-couches imperméables avec des grands langes de coton que l’on peut soit tout simplement plier en rectangle dans le fond des couvres couches ou bien que l’on sécurise en place avec des épingles à couches ou Snappis. Il existe également des langes prépliés ainsi que des couches moulées (c’est la version très moderne du lange!).
Les plus : Peu dispendieux, facile d’entretien avec un temps de séchage moindre.
Les moins : Plus compliqué à utiliser, car il y a plusieurs étapes à l’installation de la couche.

Couches TE1 ou hybrides : Les TE1 sont des couches dont on ne peut sortir l’insert. L’utilisation vraiment identique à des couches de papier. De plus en plus, les TE1 sont plutôt des couches hybrides ou l’insert peut être détaché de l’intérieur de la couche.
Les plus : Facile d’utilisation pour vous, mais également pour vos chums, vos parents, les gens susceptibles de garder bébé.
Les moins : L’entretien est parfois moins évident dans le cas des vraies TE1, car le temps de séchage est plus long et il peut s’y développer de la moisissure/des champignons à la longue.

Couches à poche: Les couches à poche sont en 2 morceaux: l’extérieur de la couche et l’insert absorbant. Il faut assembler les couches avant de les utiliser.
Les plus : Facile d’utilisation, relativement facile d’entretien et moins dispendieux que des TE1.
Les moins : Il faut préparer les couches avant l’utilisation.

2) Provenance

Est-ce qu’un produit fabriqué au Québec est important pour vous? Ou du moins au Canada? Si oui, vérifiez la provenance des couches que vous magasinez. Même certaines marques québécoises ne sont pas faites ici afin de garder un prix de vente intéressant pour la clientèle qu’elles ciblent. Il faut garder en tête qu’il y a souvent une bonne différence de prix entre une couche de confection québécoise et une Made in China / Mexico.

3) Façon de l’attacher

Les 2 principales façons d’attacher les couches lavables sont les boutons-pression et les velcros. Vous connaissez déjà les 2, à vous de vous baser sur vos expériences afin de voir ce qui vous plaît. C’est vraiment une question de goût. Personnellement, j’ai toujours vu le velcro comme un désavantage au niveau du lavage (tsé, parce qu’il « attaque » le tissu avec ses griffes), mais plusieurs mamans que je connais ne jurent que par le velcro pour leurs couches lavables.

4) Matière absorbante

Bambou, coton, chanvre, microfibre. Toutes ces matières ont des avantages et petits inconvénients différents… et des prix différents également!

Le bambou: j’ai bien aimé. C’est très absorbant et mince. Son désavantage à mon avis est son poids une fois bien rempli et son temps de séchage. Les inserts en bambou sont généralement un peu plus dispendieux.

Le coton: c’est la matière absorbante classique. Ce n’est pas la plus absorbante, mais se lave bien et se sèche bien.

Le chanvre: ce n’est pas une matière avec laquelle j’ai beaucoup d’expérience. J’ai eu des inserts en chanvre et je les trouvais bien absorbants. Je connais cependant des mamans qui ont eu des problèmes d’odeur avec le chanvre. Les inserts en chanvre sont généralement plus dispendieux.

La microfibre: c’est un mélange de fibres, souvent polyester et nylon. Se lave bien, sèche bien et a une capacité d’absorption moyenne.

5) La grandeur

Dans le monde des couches lavables, il y a les couches de grandeur petite, moyenne et large… ou il y a les couches de taille unique, ajustable en hauteur et largeur. Les couches à taille unique pourraient ne pas faire avant que bébé pèse 9-10 lbs environ (dépendamment de sa physionomie) et si l’enfant est grand ou propre « sur le tard », ça pourrait ne pas lui faire jusqu’à la propreté. Cependant, avec cette option, il ne faut qu’un ensemble de couches. Avec les couches de différentes grandeurs, il faut acheter beaucoup de couches, mais l’ajustement est généralement meilleur.

Finalement, le dernier point que je ne compte pas vraiment comme un critère de sélection, mais qui reste très important pour bien des familles, c’est le budget disponible pour l’achat des couches lavables. Même si l’utilisation des couches lavables est moins dispendieuse que celle des couches jetables, l’achat initial peut parfois être difficile pour certains. Il existe, dans plusieurs municipalités québécoises, une subvention pour l’achat des couches lavables. Vérifiez sur ce site si votre municipalité l’offre.

Autrice de l’article : Marie

Avatar
Marie blogue depuis 10 ans pour partager son quotidien, ses coups de coeur et de délicieuses recettes. Elle est maman de 2 garçons à défis particuliers qui apprennent librement et passionnément, elle adore élaborer de nouvelles recettes et s'implique pour la cause de l'éducation à domicile au Québec.

2 commentaires sur “5 critères de sélection d’une couche lavable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *