Une petite vite

Partagez!

VI-LAI-NES ! Je parle évidemment d’une publication courte et directe…

Hier soir j’ai été au ballet voir Coppélia avec une amie d’enfance. Une belle histoire d’amour classique à en faire pleurer plus d’une/d’un.

Cette amie, haute fonctionnaire dans le domaine de la santé, m’a rappelé d’arriver plus tôt afin que je puisse faire ses impôts en après-midi [j’ai des amies tellement attentionnées].

Bref cette amie-fonctionnaire-de-la-santé était estomaquée du résultat, une fois ses relevés fiscaux compilés.

« Pourquoi je dois payer autant d’impôt ? J’ai acheté 10 000 $ de REER en 2015 ; je devrais avoir un crédit de 10 000 $ en partant ! » s’insurgea-t-elle !

Eh bien non, la fiscalité ne fonctionne pas comme ça ! [si c’était votre pensée, rassurez-vous, plusieurs sont dans votre situation ].

Premièrement, pour vulgariser, le REER n’est pas un crédit d’impôt ; c’est un report dans le temps, de votre facture fiscale [idéalement vous décaisserez vos REER lorsque votre taux d’imposition sera plus faible qu’au moment de votre vie active].

Deuxièmement, le montant que vous placez dans votre REER n’est pas le montant que vous allez sauver en impôt. Ce montant sert à diminuer votre salaire imposable et donc – espérer – réussir à changer de braquette d’imposition.

Pour estimer le montant d’économie que le REER vous apportera, vous devez prendre votre taux marginal d’impôt [en pourcentage] et l’appliquer à votre cotisation REER de l’année [ vous trouverez les tables d’impositions facilement sur le net ] ! Plus simple, vous pouvez trouver un paquet de calculateurs en ligne qui estime l’économie d’impôt associée à votre cotisation REER.

Prenons un exemple : Huguette a gagné 40 000 $ l’année dernière. Elle a cotisé à hauteur de 10 000 $ à son REER. Huguette, sans sa cotisation REER, avait un taux marginal d’impôt d’environ 28,5 %. En prenant 10 000 $ en REER, Huguette va recevoir un crédit d’environ 2 850 $ [10 000 $ X 28,5 % = 2 850 $]. Huguette jubile, elle va pouvoir s’acheter plein de laine pour tricoter des pantoufles à ses petits-enfants chéris.

Dépêchez-vous, la date limite pour cotiser à ses REER 2015 est le 29 février 1er mars 2017.

Ruminant sur la mauvaise nouvelle de l’après-midi, cette amie-fonctionnaire-de-la-santé a noyé sa peine dans le vin du souper.

Autrice de l’article : Donald Desrochers

Avatar
Chialeux, célibataire assumé, accro à l'actualité, la politique et l'économie, je rêve secrètement, un jour, d'être capable de plier un drap contour seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *