Aujourd’hui, j’ai décidé de vous écrire parce que j’avais le coeur gros. C’est qui vous? C’est un peu tout le monde. Le vous représente à la fois des membres de la famille, des amis, des inconnus croisés au parc… il représente ceux qui pensent que mon garçon est mal élevé ou mal poli. Ceux qui le jugent sans le connaître et sans prendre le temps de le comprendre…

Quand vous le voyez au parc, vous trouvez mon enfant étrange. C’est celui qui se parle tout seul. Celui qui arrive, rapide comme une flèche vers votre enfant pour lui demander d’être un monstre dans son jeu. C’est celui qui va se mettre à crier quand votre enfant va lui dire qu’il aimerait mieux être un chevalier.

Quand vous venez chez moi, vous trouvez que je manque de rigidité avec lui. Je devrais l’obliger à mettre des vêtements même si cette journée-là, il ne peut tolérer comme tissu que ses sous-vêtements. Je devrais aussi lui demander de manger à la table avec nous au lieu de lui permettre de manger dans le salon parce qu’il ne veut pas être sur la même tablée qu’un fromage ou qu’une assiette de crudité. Je ne devrais pas embarquer dans ses “caprices” comme ça, j’en ai fait un garçon gâté.

Quand vous voyez mon enfant pour quelques heures, vous ne pouvez pas comprendre tout ce que moi je comprends à le côtoyer tous les jours. Il est différent quand vous êtes là. Il est excité de vous voir. En même temps, votre visite à la maison le déstabilise pour un minimum de 48h. Pendant un minimum de 48h, tout sera différent avec lui. Parfois ses vêtements vont être rendus trop inconfortables pour être portés. Parfois, il sera de retour aux couches parce qu’il développe une peur maladive de “s’échapper” dans ses culottes. Parfois, il va développer un tic moteur ou un tic verbal ou bien une obsession quelconque…

Je ne vous parle même pas des moments ou NOUS vous visitons! C’est difficile pour lui, c’est aussi très difficile pour nous.

Même si on ne se connaît pas, sachez que lorsque vous faites un commentaire désagréable à haute voix au parc, mon garçon pourrait vous entendre. Pas tout le temps parce qu’il est parfois dans son monde de monstres, mais quand il est “avec nous”, il comprend. Il comprend parce que même si vous le trouvez étrange, il est intelligent. Il est même très intelligent. Il comprend qu’on rit de lui, qu’on le critique. Il comprend qu’il est différent et que c’est mal d’être différent.

Quand vous me dites que ces problèmes-là, ça se règle
– avec de la discipline;
– avec telle thérapie;
– en mangeant telle affaire;
– en ne mangeant pas de telle autre affaire…

Je trouve que vous manquez un peu de coeur, mais surtout de compréhension. Je lis entre les lignes que vous n’acceptez pas mon enfant comme il est. Je comprends surtout que vous me jugez solide en tant que parent alors que vous ne voyez que la pointe de l’iceberg. C’est un peu de ma faute, je ne me plains pas beaucoup. Je ne parle pas de nos défis au quotidien. C’est une décision que j’ai prise il y a longtemps. J’ai essayé de mentionner quelques difficultés dans le passé et la réponse peu réconfortante que je recevais était: “C’est ça avoir des enfants, ce n’est pas facile”. Alors j’ai arrêté de parler des côtés difficiles, mais ça ne veut pas dire qu’ils sont inexistants.

Mon enfant est différent et je n’ai pas encore tous les mots pour vous le décrire en termes médicaux. Est-ce vraiment nécessaire de toute façon? Pouvez-vous simplement l’accepter comme il est? Il est attachant et adorable quand on respecte ses particularités et qu’en tant qu’adulte on s’adapte à lui au lieu d’essayer de le mouler pour qu’il s’adapte à nous.

6 COMMENTAIRES

  1. Bravo pour votre texte ! Tout simplement magnifique … je travaille dans des écoles secondaires et … je rencontre à chaque année des enfants “différents” (j’aime pas trop le terme ;)). Comme n’importe quel enfant …. apprendre à les connaitre … c’est apprendre à les aimer ! Je pense qu’il y a encore BEAUCOUP d’éducation à faire auprès des gens (adultes,enfants,ados) … mais avec des textes aussi beaux que celui-ci … c’est un pas de plus vers l’avant ! BRAVO ! 🙂

  2. Cest magnifique marie et je suis convaincue que tu es une maman merveilleuse. Grâce à votre amour, à travers sa différence, il apprendra à faire confiance aux autres et surtout, à se faire confiance. Chaque enfant mérite un parent aimant comme tu l’es, qui choisi son enfant à la place de choisir le besoin de plaire à une société! Tu as opté pour la plus belle des recettes, l’amour inconditionnel!!

  3. Je comprends tellement ton sentiment, pour avoir deux enfants différents qui ne sont pas toujours compris. On passe souvent pour celle qui donne des excuses, ou qui ne sais pas éduquer. Cette différence invisible fait mal au coeur de maman…

  4. Très beau texte Marie-Noelle! Si ton fils était adulte, on le dirait extraverti ou original. Mais il est un enfant et un enfant ça s’éduque (Ironie!).

    Tu es une maman fantastique de permettre à ton fils d’être libre dans ce qu’il est. Le moule est devenu tellement gros que de vivre en dehors vous rend plus visible, mais pour moi, ton fils n’est pas différent. C’est le reste du monde qui l’est.

    Garde ta force…. Pour continuer de porter ton (tes) fils encore plus haut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.