lait maternel

Quand j’étais enceinte de mon deuxième garçon, j’étais sur un groupe de mamans attendant toutes des bébés pour le même mois. Nous nous suivions dans nos grossesses, pouvions partager les hauts et les bas du quotidien, nos humeurs, nos trouvailles… puis environ 3-4 mois avant LE mois prévu pour les naissances, des bébés ont commencé à arriver. Nous avons suivi les premiers mois de vie de bébés prématurés; des histoires touchantes, des bébés qui se battaient pour leur vie et qui ont passé de longues semaines à l’hôpital. C’est un peu pour ça que j’ai eu envie de vous parler de la Banque publique de lait maternel d’Héma-Québec; elle vient en aide aux prématurés de 32 semaines et moins qui sont hospitalisés et dont la mère ne peut allaiter.

La Banque publique de lait maternel permet aux femmes qui allaitent et qui ont un surplus de lait de faire des dons. Les dons sont recueillis dans les municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal et celles de la Communauté métropolitaine de Québec. (Les installations d’Héma-Québec de Québec offrent la congélation pour fournir les hôpitaux de la région.) Il existe également des points de dépôts pour celles qui sont à proximité de Gatineau ou de Sherbrooke. Dans le moment, on note 68 mères donneuses dans la grande région de Québec, incluant Laurier-Station, Saint-Basile, Saint-Apollinaire, Neuville, Pont-Rouge ou Donnacona.

Les dons sont envoyés à Montréal où ils sont mis en commun. Ces dons passent par un processus incluant des analyses biochimiques, une pasteurisation et des analyses microbiologiques. Puis, les bouteilles sont envoyées dans les unités de néonatalogie de certains entres hospitaliers. Ce qu’il faut garder en tête, c’est qu’un certain nombre des mères qui accouchent prématurément n’auront pas nécessairement leur montée de lait immédiatement ou elles auront de la difficulté à maintenir une production de lait suffisante pour leur bébé. Dans d’autres cas, la mère peut être malade ou prendre des médicaments l’empêchant d’allaiter. Les dons deviennent donc des trésors pour leurs bébés.

J’adore le concept que des mamans puissent venir donner un coup de pouce à d’autres mamans en partageant quelque chose d’aussi précieux et naturel que leur lait maternel. J’ai l’impression aussi que pour les mamans dont le bébé grand prématuré est hospitalisé, c’est un poids de moins sur les épaules de savoir que même si elles rencontrent des défis quant à leur production de lait ou si elles sont elles-mêmes hospitalisées, leur bébé reçoit tout de même du lait maternel.

Héma-Québec a d’ailleurs publié une vidéo super touchante (du genre « préparez vos mouchoirs ») qui montre des mamans qui ont eu besoin de la Banque publique de lait maternel et d’autres qui ont choisi de faire des dons de lait. On y parle également de la collaboration de Toyota Canada qui a permis à la Banque de lait maternel d’augmenter de 20% la distribution de dons de lait à des hôpitaux partenaires en l’espace d’un an. Vous pouvez la voir (et pleurer) vous aussi:

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le fonctionnement de la Banque publique de lait maternel ou pour savoir comment faire un don de votre lait maternel pour en faire profiter les bébés qui en ont besoin, cliquez ici.

Cette publication est présentée en collaboration avec Toyota Canada.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.