Halloween Citrouille turquoise

L’Halloween chez nous, ce n’est pas une fête, c’est un mode de vie. Mes enfants aiment tellement cette période de l’année que je les laisse décorer la maison après la troisième semaine de septembre.

Si mes descendants ne devaient choisir qu’une fête à célébrer dans l’année, c’est Halloween qui reste. J’adore aider mes enfants à préparer les costumes. Je trouve ça magique. Cette année, j’ai voulu mettre un thème. J’ai choisi les livres. Mes enfants devaient donc choisir dans un livre, n’importe lequel, leur déguisement. Mes deux plus jeunes seront Biscuit et Cassonade, des albums du même nom et ma plus vieille n’est pas certaine que le thème soit vraiment cool. J’ignore si elle suivra pour cette année.

Biscuit et Cassonade étant des personnages plutôt récents, aucun costume de ces charmantes peluches n’existe. Ce n’est pas ce qui va m’arrêter. Des jeans, un chandail bleu et un chandail rouge, ça se trouve à peu près n’importe où. Pour les têtes, j’irai avec des tuques au crochet. Ce sera parfait. Fiston-Biscuit et Fillette-Cassonade pourront passer l’Halloween avec les oreilles au chaud sans costume encombrant.

Je crochète depuis plusieurs années. C’est donc assez facile pour moi d’y aller sans patron et de compléter les costumes de mes enfants de cette façon. Si je n’avais pas eu ce talent, j’aurais sûrement tenté de créer quelque chose à partir de matériel trouvé dans les friperies et les magasins à bas prix. Il y a toujours moyen de trouver quelque chose. J’ai déjà déguisé mon aînée en jeu de cartes de cette façon. Il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour un costume que les enfants porteront une fois. Mon expérience de maman m’a appris que l’important, c’est le confort.

Par contre, avec des enfants qui doivent suivre une diète particulière pour cause d’intolérance au gluten pour deux et maladie métabolique pour l’autre, passer l’Halloween, ce n’est pas une chose aussi simple qu’on le voudrait. Malheureusement pour mes enfants, les principaux allergènes sont bien présents dans les friandises distribuées en ce dernier soir d’octobre. Heureusement pour nous, maintenant, il est relativement facile de repérer les maisons qui offrent du non alimentaire.

Il y a quelques années, nous avons vu apparaître la citrouille turquoise dans les magasins. Mais pourquoi turquoise? Qu’est ce que signifie cette couleur qui, à l’origine, ne faisait pas partie du décor en cette période de l’année? Pour la couleur, je n’ai jamais trouvé l’information. Probablement une question de contraste avec le orange. Le turquoise, ça flash!

Loin d’être seulement un élément de décoration, la citrouille turquoise annonce aux enfants avec des intolérances et allergies alimentaires qu’ils peuvent avoir une gâterie non alimentaire en sonnant à cette porte. Il peut s’agir d’un tatouage temporaire, d’un petit jouet ou d’un crayon amusant. Les magasins regorgent de ce genre de petites surprises à peu de frais. L’an dernier, nos colliers lumineux ont fait bien des heureux. Chez nous, avec des enfants intolérants au gluten et une atteinte d’une maladie métabolique, nous avons fait le choix d’avoir une citrouille turquoise dans notre décor. Nous l’installons bien visible. Nous voulons qu’elle soit vue, que nos voisins nous demandent pourquoi cette couleur et que, peut-être, ils emboîtent le pas dans les années à venir.

Il est facile, peut-être un peu trop, de se procurer une citrouille turquoise. Pourquoi trop facile? Parce que ces citrouilles sont trop souvent vendues sans explications. Parfois lors de notre cueillette de bonbons, nous allons cogner à la porte de maisons qui nous semblent identifiées pour découvrir que, malheureusement, les occupants ont décoré de cette façon uniquement parce qu’ils aiment cette couleur. Oui, ils ont le droit, mais ça fait des enfants déçus. Nous avons vu le même phénomène en magasin. Des boites de friandises identifiées comme étant associées à la citrouille turquoise simplement parce qu’elles ne contiennent pas d’arachides.

Mes enfants passent à toutes les maisons parce que nous connaissons bien les marques de produits qui sont sans gluten ou faibles en protéines. Par contre, j’essaie de me mettre dans la peau d’une maman d’enfants polyallergiques qui ne doivent passer qu’aux maisons décorées d’une citrouille turquoise. Ça doit être difficile d’expliquer aux enfants que, finalement, ce qu’ils ont récolté, ils devront l’offrir à un ami.

Avec notre citrouille turquoise et nos costumes faits à la main, nous sommes un peu les étranges du quartier. Ça ne nous dérange pas trop. Nous sommes aussi les seuls homeschoolers du coin, même s’il y en a beaucoup dans notre région. Nous avons l’habitude de nous faire remarquer et nous le vivons assez bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.