enfants à défis particuliers

La semaine dernière j’ai échangé quelques coups de fil pendant un après-midi afin de planifier les prochains rendez-vous de suivi de mes deux garçons. Avoir deux enfants à défis particuliers qui sont en processus d’évaluation, ça demande du temps et de l’organisation. Après ces échanges, j’avais 4 nouveaux rendez-vous… sur 7 jours! Ne vous méprenez pas, je ne chiale pas du tout de la situation. Je suis plutôt très heureuse d’avoir accès à ces professionnels, mais j’en suis venue à me questionner: que ferais-je si je n’étais pas travailleuse autonome?

Donc dans les 7 prochains jours, je verrai 2 fois une psychologue, une fois en solo, une fois avec mon plus jeune pour une évaluation. Entre ces deux rencontres, celui-ci aura aussi son rendez-vous habituel du vendredi avec une éducatrice spécialisée, mais la psychologue sera également présente cette fois-là. Ces 3 différentes rencontres se font dans 3 villes différentes parce que j’habite une p’tite place.

Mon chum se rendra dans une 4e ville pendant cette même période, avec mon plus grand, pour une évaluation avec une orthophoniste. C’est d’ailleurs lui qui prendra le relais dans le prochain mois, car les prochains rendez-vous seront surtout pour mon plus grand, puis pour se « séparer » tout ça, nous avions convenu que je m’occupais des rendez-vous du petit et lui du grand.

Quand j’ai demandé sur Instagram ce que faisaient les parents d’enfants à défis particuliers qui ont un boulot « normal », j’ai reçu plusieurs réponses, selon les réalités de chacun.

On m’a dit que dans certains milieux, les employeurs étaient très compréhensifs; qu’il suffisait que ces rendez-vous ne nuisent pas à la « productivité » de l’employé quand il est au travail.

On m’a aussi dit que dans le milieu de la santé, c’était plus difficile de prendre autant de temps personnel en une si petite période (étrange que le domaine de la santé ne puisse pas comprendre son propre fonctionnement, hein?).

J’ai finalement reçu un témoignage de quelqu’un qui travaille en éducation et qui avait dû « se battre » pour être disponible pour son enfant parce que l’employeur ne faisait pas preuve de compréhension envers sa situation et qu’une fois que les différentes banques de jours OFF étaient passées, ça devenait très problématique.

Bref, je suis TELLEMENT contente d’avoir une réalité dans laquelle je n’ai pas à me « battre » avec qui que ce soit pour prendre du temps pour mes enfants. Je sais que des parents le font et wow, je suis tout simplement épatée! Vous avez toute mon admiration! J’espère simplement que vous n’épuisez pas votre propre santé dans tout ça…

Je réalise aussi qu’il y a trop peu d’aide en place pour les familles qui doivent faire la tournée des hôpitaux, CSSS et cliniques. C’est toujours à nos frais; et par frais, j’inclus aussi toutes ces journées de travail manquées pour aller aux rendez-vous. Tous les parents manquent une journée de travail ici et là parce que leurs enfants sont malades, mais quand ces journées font partie du quotidien, qu’elles reviennent aux semaines, ça peut peser lourd à plein de niveaux sur une famille.

Alors voilà, je voulais simplement lever mon chapeau aux parents d’enfants à défis particuliers qui sont sur le marché du travail!!

4 COMMENTAIRES

  1. Oui j’en sais quelque chose avec un enfant et ses défis .Moi je suis grand-parent quand le père ou la mère ne peuvent s’absenter c’est nous qui prenons le relais étant retraité c’est plus facile pour nous nous sommes plus libre qu’eux

    Carole

  2. C’est effectivement tout un “challenge”. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une équipe de travail qui apporte beaucoup de soutien, une famille qui s’implique et un conjoint en or. Mais même avec tout ça, les ressources et l’aide extérieure sont souvent difficiles d’accès et trop souvent, les parents ne savent pas par où commencer, où trouver de l’aide et surtout ce qui est offert pour aider. C’est un travail colossal qui nécessite toute une organisation.

  3. Merci à toi pour ce texte, personnellement c’est parfois dur quand on a effectivement un emploi de 9 à 5 et que la banque de tes congés tombent à 0…Et le nombre de remarques qu’on reçoit! Pioufff!
    Les rendez-vous ne peuvent pas tous se faire la fin de semaine ou après 17h ou encore sur l’heure du midi…bref!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.