La semaine dernière, j’ai partagé un article dans lequel je donnais des petits trucs pour continuer nos habitudes zéro déchet en dehors de la maison. À la maison, parfois, c’est plus facile… La maison représente après tout un environnement sur lequel on a le contrôle. Puis j’ai reçu 2 messages qui se ressemblaient, mais n’étaient pas exactement pareils. La ressemblance c’était un message qui ressemblait à ça: « ce n’est pas si facile que ça de changer nos habitudes, encore moins celles des autres membres de la famille ». Ma seule réponse à ça, c’est de faire un changement à la fois et de commencer par soi.

First, je veux le répéter: je suis super loin d’être un exemple à suivre dans tout ça. Il y a de nombreux influenceurs minimalistes et zéro déchet super inspirants qui font de belles photos de pots Mason vides ou de salons blancs avec pas grand-chose. Je vais mettre des liens plus bas, je vous invite à les suivre. (Puis quand je dis des photos de pots Mason vides, je déconne un peu, ces personnes mettent beaucoup plus que ce genre de photos et surtout, elles accompagnent généralement leurs photos de textes qui font réfléchir!)

Tout ça pour dire que moi aussi je me suis levée un matin pis je me suis dit: « ayoye, m’semble que je devrais faire qqch pour minimiser mon impact écologique ». Non, en fait c’est pas tout à fait ça dans mon cas… Je suis plus du côté minimalisme que du côté zéro déchet. Question de santé mentale pour moi. L’accumulation de matériel autour de moi encombre non seulement mon espace, mais aussi ma tête. En simplifiant mon environnement, je me suis mise à être plus zen et plus efficace au travail. C’est aussi moins long à ranger, j’en ai moins à traîner partout (parce que je suis vraiment traineuse dans la vie), je gagne sur toute la ligne! Le zéro déchet, lui, embarque lentement, mais sûrement, surtout avec tout ce que je vois passer en lien avec la planète et notre surconsommation. Je trouve que sans être la même chose que le minimalisme, les deux vont bien ensemble.

Donc disons, après ce matin où je me suis levée avec mes bonnes intentions, je n’ai pas attaqué TOUT TOUT TOUT. Je me connais ben trop, je sais que je me serais découragée! J’ai attaqué ma garde-robe tout d’abord. Pis ensuite ma salle de bain. Pis ensuite mes armoires de cuisine. Une chose à la fois, tranquillement, à un rythme qui me convenait. Je n’en suis pas vraiment encore à mon réfrigérateur et mon garde-manger; ça touche toute la famille, ça…

Les autres membres de la famille

Donc 2 personnes m’ont écrit directement à ce sujet, j’ai moi-même des défis en lien avec ça et j’ai aussi vu une discussion sur un groupe récemment sur ce même sujet: les autres, eux? Ben les autres, ils ne vont pas vous empêcher d’apporter des changements qui vous touchent directement. Les autres ne sont pas des excuses à utiliser pour ne rien faire soi-même (si on VEUT faire quelque chose). Mais vous ne pouvez pas non plus les forcer.

Ce que vous pouvez faire, c’est de les inspirer, les influencer positivement. Vous pouvez faire vos affaires et en parler. Vous faites ce que vous faites parce que vous étiez rendu là, vous étiez prêt. Ils ne le sont peut-être pas.

Influenceurs québécois inspirants à suivre:

@lauraki

Laure est une maman zéro déchet bien impliquée dans son milieu. Elle inspire depuis plusieurs années les gens à changer leurs habitudes de vie en présentant sans prétention ce qu’elle fait elle-même.

 

View this post on Instagram

 

Pour un dimanche ensoleillé et enneigé, un peu de douceur sur ma table de chevet. J’ai toujours plusieurs lectures en cours. Des livres à lire, d’autres à feuilleter au hasard de son intérêt du jour, du beau à regarder pour les yeux et pour le cœur. Ma table de chevet déborde d’inspiration zéro déchet ses temps-ci : @florenceleasiry avec deux livres de @chicfrigosansfric sur des recettes zéro gaspillage et des astuces zéro déchet; du doux pour le corps avec le grimoire de @lestrappeuses, mes sorcières herboristes préférées et des réflexions positives pour passer à l’action avec @cacommenceparmoi. Merci à vous toutes et tous et surtout bravo ❤️ . . . Les livres de @lestrappeuses et de @chicfrigosansfric ont été reçus par des envois presse. . . #zerodechet #zerowaste #zerogaspillage #lecture #environnement #zerogaspi #salondulivremontreal

A post shared by Laure (@lauraki) on

@marie.veganxmama

Marie-Eve parle de simplicité, de minimalisme et de vie hors norme sur son nouveau compte personnel. Elle partage son quotidien en anglais, mais vous pouvez sans problème échanger avec elle en français.

 

View this post on Instagram

 

*Minimalism & Family Life* Maybe you contemplate living more with less too… It was something I decided to do when I became an adult. I read about voluntary simplicity, and Henry David Thoreau’s inspiration of living simply in the woods. It led to living in a more natural space, living zen… and becoming a minimalist. Being a minimalist may seem contrary to having what many call a large family. But for me it goes hand in hand. It’s important to show to my dear ones that we can live a full life on little, giving that our planet has limited resources and for conscious living. I don’t feel the term « minimalism » does justice to what it really is. Yes, it’s definitely less stuff, less consumption, less on our agenda. But so much more too. It’s rich relationships with people you really care about. It’s living (or doing your best) to live to the fullest the many moments. It’s making space for what you love, your passions, conversations, important stuff like education. So, how do we deal with it as a family? First we show by example. I have few stuff, that I love, like carefully curated books. I don’t need much to be happy. My happiness isn’t really correlated to stuff. Also, it’s asking questions: do we really need that much clothes and toys and furniture and that big of a house? It’s building your lives around what really matters… and teaching by example your loved ones to do the same. It’s loving life, pure and simple. #minimalism #minimalist #minimalistmom #unschoolinglife #30daysunschooling #30daysunschoolingchallenge #30joursunschooling #30joursaef

A post shared by Marie-Eve Boudreault (@marie.veganxmama) on

@simplement_autrement

Audrey partage ses réflexions et ses trucs en lien avec le mode de vie zéro déchet et l’environnement.

 

View this post on Instagram

 

Je trouve que le beurre d’arachide en vrac disponible à mon épicerie zéro-déchet est beaucoup plus dispendieux que le beurre d’arachide disponible dans une épicerie régulière. Il faut dire qu’à l’épicerie ZD près de chez nous tout est bio… Je ne suis pas encore prête à débourser pour le bio. Cela dit, j’ai été chez IGA dans la section en vrac pour acheter des arachides. Pour environ 2,70 $ j’ai cette portion de beurre d’arachide. C’est très simple à faire. Il suffit de mettre le tout dans le mélangeur et attendre. Cependant, ça prend de la patience pour laver le mélangeur… #zerowaste #zérodéchet #vrac #ecofriendly #sustainableliving #homemade

A post shared by Audrey 🌿 (@simplement_autrement) on

@etsicetaitsimple

Claudia est une adepte de la simplicité volontaire et remet en question des choix populaires tout en partageant un peu de son quotidien en famille.

 

View this post on Instagram

 

Il y a quelques semaines, notre petite famille a refusé un voyage en avion offert (gratos!) par mon papa (via un programme de points). Il nous offrait des billets pour aller en Basse-Côte-Nord (Québec). Un endroit que j’❤ énormément! Sans aucune difficulté, je refuserais de retourner en Islande mais en Basse-Côte-Nord… Après un petit moment de “détresse psychologique” et plusieurs séries de grandes respirations, nous sommes maintenant zen avec notre choix. ● Pour nous, l’avion est synonyme de destruction et c’est la dernière chose que je souhaite à cette région qui m’est riche en souvenirs. ● Est-ce que ma petite famille sera moins épanouie pcq nous avons décidé de rester les pieds sur la terre ferme? Pantoute! ● Le journal @ledevoir vient justement de publier un article sur le transport aérien et l’empreinte écologique (Pour le climat, seriez-vous prêt à sacrifier vos voyages en avion?). #simplicitevolontaire #780pcdansndg

A post shared by Claudia (@etsicetaitsimple) on

@tendance_radis

Cindy partage son quotidien de famille minimaliste et visant un impact moindre sur l’environnement sans ton moralisateur et en offrant des pistes de solution réalistes.

 

View this post on Instagram

 

Parlons d’achat locale 💚 L’achat locale permet d’aider la communauté, accentuer le sentiment d’appartenance, s’éloigner de l’isolement et créer des liens entre les gens. C’est pourquoi j’aime le mode de vie #zerodechet #zerowaste ♡ J’aime sourire à mon fromager et recevoir la pareille en retour, parler de mes humeurs et écouter ceux des client-e-s dans mon café de quartier @lachopinerie en retour, recevoir une petite boule de pain pour mes enfants en achetant ma miche fraîche chez la boulangère, ce qui les rends joyeux en tout temps. Trouveriez-vous le même plaisir en achetant dans une grande surface ou dans un fast-food saturé par l’excès et le manque de temps? Pas vraiment. J’aime ma vie, ma ville, mon quartier, ses commerces et ses sourires qui ensoleille ma journée et qui m’apporte son lot d’énergie positive, me remplissant de bonheur. 💕💕💕 #localfood #coffeeshop #lachopinerie #coffee #latte #chailatte #tea #localmarket #local #spreadthelove #love #hygge #lifestyleblogger #achatlocale #joy #joie #bonheur #happyness #salaberrydevalleyfield

A post shared by Tendance Radis (@tendance_radis) on

@lestrappeuses

Les Trappeuses, ce sont plusieurs filles qui partagent leurs trucs granoécochic. Elles prouvent qu’on peut rester coquette tout en protégeant la planète.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.