Être qui? Être toi !

Partagez!

Dans la vie, ne cherche pas qui tu es, soit toi-même, juste ça. Arrête de te poser trop de questions. Cherche des solutions. Vie pour ce qui t’habite, ce en quoi tu crois vraiment, ce que tu trouves juste et bon.

Découvrir qui nous sommes vraiment, ça se fait quand on ne cherche pas. En ce moment, nous sommes tous à la maison — ou presque — à cause de la Covid-19. Pendant ce moment historique que vivent tous les êtres humains sur la planète, on est avec nous-mêmes comme jamais. Nos valeurs, notre routine nous prennent d’assaut. On prend connaissance de ce qui était nécessaire et de ce qui ne l’était pas du tout. C’est comme un ménage obligé, un ménage à faire avec soi-même.

Ce qui nous arrive, ce n’est pas complètement négatif. Nos vies vont toujours si vite qu’on n’aurait pas eu le temps, avant cette crise, de prendre conscience de nos choix. On trace notre propre route jour après jour, petit à petit, au fil du temps. Le destin est pour certains une simple fabulation, pour d’autres, il est tout. Ces derniers croient en lui et fondent les bases de leur vie en conséquence. Ils croient qu’ils sont venus au monde pour accomplir quelque chose de bien précis comme si leur route était tracée à l’avance, et ce dès leur naissance. Mais la situation actuelle nous incite à croire au destin, car c’est l’humanité entière qui est frappée en même par la même destiné.

Pour que tout cela ait un sens, pour que tout cela donne à ton avenir un nouvel élan, il est plus que temps d’apprendre à te connaître, à replacer les cartes aux bons endroits pour avoir cette vie que tu voulais, dont tu rêvais depuis ton enfance. Voir le positif dans cette situation qui met notre temps de vie en pause, tant de projets mis en veilleuse.

Choisis où tu veux te retrouver après cette crise, les choix sont immenses, n’est-ce pas ? Vite comme ça, je te dirais que pour moi, ce serait en camping avec ma famille sur une plage, ou avec ma mamie qui aura 96 ans cet été qui adore les fleurs. J’ai bien d’autres idées, mais je vous laisse imaginer les vôtres.

Ce moment de confinement peut devenir une introspection dont nous allons nous souvenir longtemps, qui aura changé le cours de notre vie pour le mieux. Le bonheur, ce n’est pas d’avoir ce que l’on désire, mais apprécier ce que l’on a.

Sur ces mots qui amènent à la réflexion, je souhaite à tous que cette période, qui ne semble pas s’achever, soit un temps d’analyse sur notre personne et qu’après, nous soyons juste meilleurs encore.

Autrice de l’article : Karine Cloutier

Karine Cloutier
Maman à plein temps de trois beaux enfants dont deux ados. Heureuse et toujours occupée, Karine est passionnée par l'écriture, qui est pour elle une forme de thérapie. Sa plus jeune est scolarisée à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *