Dormir dans un nichoir géant à Pointe-aux-Outardes

Partagez!

Un quoi? Oui, oui, un nichoir géant, comme dans nichoir d’oiseaux! Les hébergements originaux, dits « insolites » ont vraiment la cote cet été et 2020 me semble l’année officielle pour en tester plusieurs. Amatrice de camping, je suis conquise par cette nouvelle façon de voyager plus léger.

Plutôt cet été, j’ai d’ailleurs fait l’expérience d’une nuit dans un dôme. Un type d’hébergement qu’on commence à trouver à plusieurs endroits, mais dormir dans un nichoir géant…c’est seulement au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, à 30 minutes de  Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, qu’on peut vivre cette expérience inédite. 

L’idée est sortie tout droit de l’imagination débordante de l’un des fondateurs du parc et actuel directeur, M. Cardinal. Ce dernier souhaitait offrir un type d’hébergement original, qu’on ne retrouverait pas ailleurs. Il ne pouvait pas trouver mieux que de bâtir 5 nichoirs géants. Il faut savoir que le parc est d’abord un lieu de conservation de la biodiversité et que le site est la demeure de prédilection de plus de 250 espèces d’oiseaux.

Chaque nichoir a son concept différent et ils tous adaptés aux familles puisqu’ils peuvent accueillir jusqu’à 5 personnes, sauf l’Hirondelle de rivage qui lui, peut recevoir 13 personnes maximum.

Le Merle Bleu

C’est dans le nichoir Merle Bleu que j’ai eu la chance de séjourner. Le merle est érigé sur deux étages. Un balcon se trouve en haut et en bas, complètement refermé d’une moustiquaire. Une attention qu’on a vraiment appréciée en raison des moustiques présents en ce début de saison.  

À l’intérieur, le bois prédomine. Tout de suite, on sent que la thématique est respectée. En entrant, on voit de véritables nids disposés sous une plaque de verre en guise de table. Des tableaux représentant l’oiseau vedette sont aussi présents dans le nichoir. Le clou du spectacle est toutefois à l’étage. Autour d’un matelas double se trouve un mas de branches comme si l’on dormait littéralement dans un nid d’oiseaux. Au-dessus de nos têtes trônent des œufs géants. Quel spectacle!

Les petits ne nous accompagnaient pas dans ce voyage, mais j’imaginais à quel point ils auraient eu plaisir fou à grimper à la mezzanine où se trouvait deux petits lits supplémentaires!

Le nichoir est tout équipé, un petit four au propane possédant deux ronds, la vaisselle, les chaudrons, les ustensiles, vous n’avez rien à emporter sauf votre literie, vos effets personnels et votre nourriture. Une grosse cruche d’eau potable est même remplie avant notre arrivée et le nichoir contient une glacière. Il suffit donc d’apporter votre glace. 

Chaque nichoir comporte sa toilette sèche privée et le tout est vraiment très propre. Pour se laver, un bloc sanitaire vous permet de prendre une bonne douche chaude. Au soir tombé, vous pourrez vous faire un feu dans le foyer extérieur. Même les chaises de camping sont fournies. Au petit matin, c’est le chant des oiseaux qui vous réveillera. 

Mon coup de cœur du nichoir a été la chaise hamac et le petit comptoir-lunch au deuxième balcon, j’y aurais passé la journée entière, à me bercer en lisant un bon livre. 

Quoi faire au parc?

Le parc est vraiment parfait pour les familles qu’on ait la chance d’y séjourner quelques jours ou qu’on y passe seulement pour la journée!

D’abord, même s’il ne fait que 2 m2, le parc contient 8 écosystèmes différents : un grand marais salé, des dunes, une tourbière, une forêt boréale, des plages, des battures, une aulnaie et une forêt de pins rouges. ll ne faut donc pas manquer d’en faire le tour. Des sentiers et des petits trottoirs de bois vous guideront à travers le parc. Le mieux demeure toutefois de faire une visite guidée gratuite, car vous pourrez découvrir toutes les espèces végétales comestibles! 

La plage est aussi magnifique, calme et chaude à ses heures. Comme il y a de très grandes marées, on peut s’aventurer longtemps sur la plage pour y trouver des coquillages, crabes et autres bestioles de mer. Des visites des battures sont aussi offertes et les enfants en raffolent. 

Vous pourrez aussi aller à la rencontre de M.Wabush (dont le nom signifie le lièvre), un fier représentant de la nation Innu. Ce dernier vous entrainera sous ses tipis pour vous parler des méthodes de chasses ancestrales et des traditions de sa culture. 

Des séances d’astronomies sont aussi offertes certains soirs.

Malheureusement, en raison de la Covid-19, le parcours Alice au parc nature n’est pas accessible, mais espérons que l’an prochain, il le sera. Il s’agissait d’une grande chasse au trésor à travers le parc, se terminant dans un labyrinthe géant. 

Le site comprend aussi un air de camping pour les tentes et un second pour les VR. 

Sinon, sachez que les nichoirs sont offerts en location à l’année. Et il parait que c’est tout simplement féérique au temps des Fêtes avec les sentiers de raquettes!

Auteur de l’article : Marilyn Préfontaine

Avatar
Marilyn habite la ville de Québec avec ses deux beaux enfants. Rédactrice professionnelle et auteure, elle conjuge sa réalité de travailleuse autonome avec celle de mère monoparentale. La cuisine et le tourisme sont deux de ses plus grandes passions, elle adore visiter de nouveaux attraits pour ensuite les faire découvrir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *