Mais qui suis-je?

Partagez!

Tu es un timide? Un peu effacée ? On t’entend peu et t’as l’impression d’être invisible ? Tu te demandes qui tu es parce que depuis la naissance, tu es toujours n’importe qui sauf toi-même, jusqu’au moment où les différents qualificatifs ne tiennent plus… Et là, tu te demandes, mais qui suis-je ?

La fille de…

Ta vie sociale commence, les gens te reconnaissent comme la fille de tes parents qui sont connus dans ton milieu. T’as pas de nom, mais ça ne te dérange pas vraiment parce que tu t’en fous un peu des adultes. Être la fille de, selon l’école que tu fréquentes, le domaine que tu étudies et la profession que tu choisis, ça peut te suivre longtemps. Être la fille de, quand tu tentes de grimper les échelons dans une entreprise (job que t’as eu parce que t’es la fille de…), ça vient te mettre des bâtons dans les roues en plus de te faire douter constamment de ta valeur.

La soeur de…

Puis tu vieillis, devient préados et tu suis un peu les traces de ton grand frère ou de ta grande soeur qui te précède de quelques années. T’aimerais donc ben ça faire partie de la gang, mais tu ne seras jamais assez cool avec ton titre de petite soeur. En fin d’adolescence, si la relation est assez bonne, tu peux même sortir dans les bars avec la gang. Tu restes toujours la soeur de. La petite. Celle qu’on ne prend pas au sérieux.

La blonde de…

Tu deviens ado/jeune adulte et tu commences à dater. Ton chum est quelqu’un de bien apprécié de tous, il parle à tout le monde et il est même un peu famous dans ton monde du moment. On te parle de lui, TOUT-LE-TEMPS. Tu te dis que c’est correct, ça te permet de tremper tes pieds dans un groupe de gens que tu apprécies beaucoup, mais quelques années plus tard, ils t’auront tous oublié.

La femme de… la mère de… l’adjointe de…

Finalement, t’es adulte. Tu t’impliques partout pour tes kids. Tu marches dans l’ombre de ton mari qui prend plus de place parce que ta gêne t’empêche parfois souvent de prendre ta place. On prend des nouvelles de tout le monde, mais pas vraiment de toi. Tu te dis que c’est ça ta vie et tu es reconnaissante que les gens s’informent de comment va ta famille. Puisque c’est tout ce que tu connais de toi, tu choisis un travail que tu aimeras de tout ton coeur, mais qui te placera encore une fois au second plan.

Mais qui suis-je?

Tu ne sais de toute façon pas assez qui tu es pour penser te mettre de l’avant… qu’aurais-tu à dire ou à offrir exactement ? Être la fille de, la soeur de, la blonde de, la femme de et la mère de, ça n’en dit pas tant que ça sur ta propre personne. C’est un qualificatif qui fait référence aux individus qui t’entourent, mais qui au final, ne dit absolument rien à ton sujet.

Et puis vient le jour où tu dois prendre ta place, te définir en tant que personne à part entière. Tu ne sais pas qui tu es, l’as tu vraiment déjà su? Tu n’es plus la fille de, ni la soeur de depuis longtemps. Tu veux devenir autre chose que la mère de, tout en restant la mère de, bien entendu. La pente est longue à monter. Tes questionnements font grimper ton anxiété. Tu perds tes repères. Mais qui puis-je bien être ?

Autrice de l’article : Marginale et Heureuse

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *