May a lu

May a lu – Spécial Amélie Dubois

Partagez!

Les tortues…

Dans ma vie de lectrice, j’entretiens une histoire d’amour à sens unique avec Amélie Dubois. Et maintenant, mes enfants aussi! Eux et elle, c’est pour la vie.

Dans la plupart de mes billets, je te dis pourquoi tu devrais lire ce que je lis. Je te dis même comment tu devrais t’habiller pour le faire. Cette fois, je vais consacrer tout le billet aux deux derniers d’Amélie Dubois. Ça vaut la peine. Vraiment!

Respire un grand coup. Accepte qu’encore une fois, les petites tornades que tu as portées neuf mois ont encore inondé ta salle de bain, sors leurs plus beaux pyjamas. Installe-toi confortablement dans ton sofa avec ta progéniture et souris. Après, ce sera ton tour de te gâter un brin. Mets le paquet. Sors la couverture une coche trop usée de ta grand-mère et attrape « Mali et la tortue toute nue ». Tes enfants vont capoter et tu devrais rire (ou te retenir) quelques fois pendant la
lecture.

C’est l’histoire d’une tortue qui se promène nue et qui cherche sa carapace. Elle rencontre plein de gens qui sont différents de ceux qu’ils aiment. C’est l’histoire d’une tortue qui apprend que pour être entourée de gens qui l’apprécient, elle n’a pas besoin de s’amputer d’une partie de qui elle est.

Va coucher tes petits amours et souhaite ne pas avoir à te relever du divan trop souvent pour les câlins, les peluches échappées du lit et les couvertures mal placées. Dans ma vision, c’est ton chum ou ton lave-vaisselle qui s’occupe de décrasser tes chaudrons. Toi, tu t’écrases sur le sofa avec ta tisane et tes pantoufles les plus molles.

Sors ton exemplaire du « Le petit Dubois illustré »¹. Ça va être utile. Si tu n’as pas eu la chance de mettre la main sur cet ouvrage complémentaire, tu peux quand même te lancer dans la lecture de « La fois où les tortues m’ont appris à respirer ». Les définitions sont incluses dans le roman.

 

Mali se paye une retraite de yoga. Là, je t’entends déjà me dire May, je ne fais pas de yoga! C’est correct. Mali non plus. Elle voulait juste aller à Hawaï pour pas trop cher. C’est pour ça qu’elle part pour la Guadeloupe faire du yoga… T’as rien compris? J’ai réussi à te faire dire Quessé ça, c’t’affaire là? Tant mieux. C’est pas mal toujours mon but.

Ce qu’il faut que tu saches, c’est que Mali, c’est ta nouvelle meilleure amie, le temps qu’il te faut pour lire son histoire. Elle est super attachante et est fort probablement atteinte d’un TDA-H plutôt sévère… C’est triste, hilarant, fâchant… Et intensément bien raconté.

Avise ton chum (ou ton lave-vaisselle) que tu veux ajouter les deux derniers d’Amélie Dubois pour les enfants et toi sur la liste des cadeaux de Noël. Tu ne le regretteras pas. Promis!

¹ Cet ouvrage n’existe pas. Pas la peine de le chercher.

Divulgation: Les livres nous ont été offerts gratuitement, les opinions exprimées sont les miennes. Ce billet contient des liens affiliés.

Autrice de l’article : May Nadeau

May Nadeau
Maman homeschooler de trois enfants un peu sauvages, May a élu domicile dans une petite ville du nord de Lanaudière. Adepte de portage et passionnée de crochet, c'est entre ses enfants, ses livres et son jardin qu'elle a trouvé son bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *