Sa passion grosse comme une baleine

Partagez!

« Appelez-moi Ismaël. Voici quelques années, peu importe combien, le porte-monnaie vide ou presque, rien ne me retenant à terre, je songeai à naviguer un peu et à voir l’étendue liquide du globe. »

-Moby Dick, Herman Melville, 1851-

Les premiers mots d’un livre, l’incipit, sont ceux qui nous accrochent ou pas. Ils restent souvent dans notre mémoire. J’ai eu une enseignante à l’université qui, pour connaître ce que nous avions lu, nous avait remis un questionnaire un peu étrange. On pouvait y lire la première phrase d’une grande quantité d’oeuvres littéraires. Nous devions tenter de les identifier. Je crois que mon fiston se souviendra longtemps, peut-être même toujours, des premières lignes de son nouveau roman préféré.

Ne me demandez pas comment ni pourquoi, mon fils de six ans a une passion quasiment démesurée pour le plus grand cachalot de la littérature. Un matin, il est venu me réveiller, un peu trop tôt à mon goût, avec cette demande étrange… « Maman, est-ce que je peux connaître Moby Dick? » Mon fils, si tu savais… J’avais déjà les premières lignes de ce fabuleux roman qui voguaient dans ma tête. Je regardais mon enfant avec surprise. Ses yeux pétillants me fixaient en attente d’une réponse. C’était un peu avant son anniversaire. C’était clair pour moi, il allait recevoir le roman même si je devais lui lire.

En attendant, nous avons cherché ensemble des images qui pourraient l’intéresser. Nous en avons trouvé de baleines, de baleiniers et de marins de l’époque à laquelle s’est déroulé l’histoire de Moby Dick. Son anniversaire est arrivé et il a reçu son roman. Nous lisons quelques pages lorsqu’il le demande. Il tient presque toujours dans sa main, la petite peluche Moby Dick que sa merveilleuse marraine lui a offerte.

J’ai rarement vu mon très actif garçon aussi attentif et calme. Il m’écoute lire, les yeux rivés sur les pages. Malgré l’absence d’images, il adore. Sur son visage, je peux clairement voir que, dans sa tête, il est au côtés du Capitaine Achab. Il est sur le bateau, au large. Il rêve de visiter Nantucket pour voir de ses yeux ce qu’il reste des baleiniers et de leur impressionnants équipements. Dans son imaginaire d’enfant, il est grand, fort et prêt à affronter les vagues. Au cœur de cette aventure qu’il voit défiler derrière ses paupières lorsqu’il s’endort, mon grand passionné du célèbre cachalot devient Ismaël. Ce marin pourtant inexpérimenté est le seul de l’équipage à survivre à la quête de l’immense cachalot solitaire.

Sur notre tablette, mon fiston ne veut regarder que des vidéos qui ont un lien avec son nouveau meilleur ami, Moby Dick. Il a même travaillé très fort à ce que sa petite sœur, atteinte d’un sévère trouble du langage, dise « Moby Dick ». C’est maintenant acquis pour ma petite demoiselle qui apprend à découvrir, elle aussi, la passion de son frère. Un cétacé aussi immense, ça se partage plutôt bien.

Mon fils, du haut de ses six années de vie, connaît déjà le bonheur d’avoir un passion et de la partager. Ce petit humain vif d’esprit est devenu, en quelques semaines seulement, un expert des mammifères marins. Sa nouvelle passion pour Moby Dick l’a amené à découvrir les cachalot, mais aussi, les baleines bleues, les baleines noires, les dauphins… Au fil des jours, il découvre de nouvelles informations et, chaque fois, ses grands yeux s’allument un peu plus.

« Maman, les cachalots ne sont pas des baleines. Les baleines, elles ont des fanons et les cachalots ont des dents. »

Fiston, 6 ans

Le saviez-vous? Je dois admettre que je viens de l’apprendre. Au contraire de mon jeune spécialiste de la vie marine, je ne m’étais jamais posé la question.

Et vous? Vous avez un petit expert en quelque chose à la maison?

Autrice de l’article : May Nadeau

May Nadeau
Maman homeschooler de trois enfants un peu sauvages, May a élu domicile dans une petite ville du nord de Lanaudière. Adepte de portage et passionnée de crochet, c'est entre ses enfants, ses livres et son jardin qu'elle a trouvé son bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *